La sexologie clinique est une discipline à part entière, un sophrologue ne se substituera pas à l’expertise du sexologue clinicien et un sexologue clinicien ne substituera pas à l'expertise du sophrologue.

Toutefois, lorsque cela est nécessaire, ces deux disciplines peuvent se compléter parfaitement.

 

Dans le cas de la sophrologie par exemple, la pratiquer, peut parfois être utile dans des cas de blocage d'ordre émotif. Dans ce cas, le sexologue pourra si besoin, conseiller à son patient quelques séances de sophrologie.

 

Le rôle du sophrologue sera alors de débloquer le problème émotionnel.

La sophrologie peut être d’une aide précieuse notamment dans des cas de:

-troubles du désir

-troubles de l’excitation féminine

-vaginisme

-dysfonction érectile

-éjaculation prématurée

Image de Becca Tapert

 

 

Pour ce type de difficultés, grâce à des exercices de respiration, de relaxation, de visualisation, je complète l'accompagnement du sexologue en apprenant au patient à: 

-évacuer ses tensions, ses angoisses, son anxiété, ses émotions négatives

-éliminer ses peurs, sa culpabilité

-prendre du recul par rapport à ses troubles

-maîtriser ses pulsions, ses phobies

-instaurer un état positif de calme, de tranquillité

-stimuler ses capacités de confiance en soi,  de lâcher prise

-retrouver sa capacité d'éprouver du désir, du plaisir

-renforcer l’estime de soi

2021_SEXO-SOPHRO_LOGO_2.jpeg